Tessiture

Je m’accroche au fil de nos conversations comme une naufragée à son bois flotté. Tes mots-frissons m’ont ramenée à la vie, tes mots-caresses ont remodelé mon sourire. Je me suis extirpée du tréfonds de mes nuits pour t’entendre me dire et me redire que je suis celle qui manquait à ton souffle. De petits riens en confidences, tu as anéanti ma défiance. Parle-moi, j’ai besoin de ta voix…

le fil de ma vie

Advertisements
Cet article a été publié dans Mots Z'à gogo. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Tessiture

  1. aldo dit :

    Un pantin articule au théâtre de la parole
    ode des mots…
    tous les mots tendres,
    cruels,courts,
    longs, graves ou enjoués
    il désarticule les émotions, les sentiments,
    douceur,tendresse
    espoir , amour,
    pour combattre la tritesse
    le rideau se ferme et s’ouvre, espoir…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s