Passagers d’amour clandestins

Certaines rencontres bouleversent, bousculent une vie ordonnée à la façon d’un typhon, laissent une empreinte indélébile dans le cœur, creusent un insondable sillon dans la mémoire. L’improbable jonction de ces deux univers dissemblables donne corps à un cataclysme émotionnel et dès lors, résister à l’inéluctable attraction s’avère voué à l’échec, tant parfois l’évidence transcende les interdits.

L’étau des sens les enserre, ils s’aiment de tout leur être mais déjà ils savent que cette histoire naissante n’a vocation qu’à se perdre dans les nimbes des chimères amères alors même qu’elle semble redonner corps à tous les possibles. Elle draine son cortège de promesses et de certitudes, de toujours et de jamais qui s’enracinent dans le fertile terreau du mensonge, château de cartes mis en péril par des vies parallèles bien trop réelles.

Pourtant l’histoire est belle, passionnelle, fusionnelle entre ces amants infidèles. Elle agit comme un cataplasme de réviviscence sur ces mornes existences écrasées de somnolence. Tels des enfants rebelles, ils érigent des remparts d’illusion autour de leur fièvre clandestine. Mirage en plein désert, ils s’agrippent de toute leur frénésie à cet îlot d’utopie sur lequel ils viennent respirer à pleins poumons la vie retrouvée. Avec volupté, ils arrachent et dérobent un à un les pétales d’un temps qui s’écoule inexorablement…

Et puis demain, ils feront à nouveau cap vers la réalité, ils arrimeront fermement leurs sentiments pour ne plus permettre à la houle de les emporter, secoueront les poussières de rêve accrochées à leurs paupières avant de revêtir leur paletot terne de quotidien. La lente agonie reprendra son cours. Restera à jamais le sillon…

 

les amants

Photo tirée du film de Louis Malle, Les Amants (1958)

Advertisements
Cet article, publié dans Mots Z'à gogo, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s