Retour à la vue

– Je suis un raté, pourquoi veux-tu me garder ?
– Parce qu’il y a dans ton imperfection ce petit quelque chose qui me touche singulièrement. Derrière l’ombre du loupé dans laquelle tu te drapes, j’ai vu l’étendue de ta délicatesse, l’éclat dont tu inondes nos inconsciences, ta féérie que nous percevons comme médiocrité. Habituée à voir, j’ai oublié l’importance de regarder… Tu m’as bousculée…

 

Photo - S. Bronner

Photo – S. Bronner

Publicités
Cet article a été publié dans Mots Z'à gogo. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s